TOMMY BROCHU
 
La Tribune
 
Les jeunes de La Montée Le Ber passionnés de robotique ont tout donné et ont été battus en demi-finale à l’occasion de la compétition de robotique First, qui avait lieu à Montréal.

L’enseignant de mathématique qui accompagnait les jeunes dans cet événement, Rémi Pomerleau, est satisfait de la performance de sa troupe.

« On a amassé deux prix. On en a eu un pour la qualité de notre robot. Il était très fiable et robuste. Ça fait 9 ans qu’on fait la compétition et pour l’une des rares fois, notre robot n’a pas brisé au cours de la fin de semaine », se réjouit-il.

« On a aussi eu le prix pour la sécurité, renchérit M. Pomerleau. On s’assure que personne ne se blesse et que les jeunes savent comment réagir dans des situations particulières. On a aussi monté des capsules vidéo explicatives à l’intention des équipes recrues », affirme-t-il.

 

En plus de développer un esprit de compétition, les jeunes ont l’occasion de travailler en équipe avec les autres formations au cours du tournoi. « La compétition demande beaucoup de collaboration et beaucoup de communication, car on se jumelle avec deux autres équipes pour le tournoi. Dans le défi, il y a souvent plus d’une tâche », indique l’enseignant.

Les élèves doivent exécuter beaucoup de tâches avec leur robot. « Cette année, la compétition était inspirée d’anciens jeux d’arcades. Il fallait, à l’aide de notre robot, récupérer des cubes d’énergies de la dimension d’une caisse de lait. Il fallait les mettre dans une plateforme qui était dans les airs. Dans les dernières 30 secondes, il fallait que le robot grimpe d’environ 12 pouces », explique-t-il.

Des équipes du Salésien, du Séminaire de Sherbrooke du Triolet ont également représenté la Ville de Sherbrooke à cette compétition d’envergure internationale.