Les termes «robot» et «automate» ne sont pas apparus aujourd’hui. Croyez-le ou non, les automates ont fait leur première apparition vers l’Antiquité. C’est au vingtième siècle que le premier robot est apparu.

 

Mais avant de continuer, je sens que vous avez une question : quelle est la différence entre un automate et un robot? Pour répondre simplement à votre question : en gros, un automate est un dispositif reproduisant en autonomie une séquence d’actions prédéterminées sans l’intervention humaine. On s’entend, un robot fait exactement la même chose sauf qu’il utilise de l’électricité et des capteurs pour fonctionner. Pour résumer tout ça, le robot est comme une branche de l’automate.

 

Maintenant que c’est plus clair pour vous, nous pouvons continuer. Karel Capek, un dramaturge tchèque, a inventé des personnages créés artificiellement et dotés d’une intelligence nommés robots. Un terme qui provient du mot tchèque «robota» qui signifie le travail, le dur labeur.

 

C’est le chercheur et écrivain Isaac Asimov qui a proposé les lois de la robotique que voici :

  • Un robot ne peut porter atteinte à un être humain, ni, restant passif, permettre qu’un être humain soit exposé au danger.
  • Un robot doit obéir aux ordres que lui donne un être humain, sauf si de tels ordres entrent en conflit avec la Première loi.
  • Un robot doit protéger son existence tant que cette protection n’entre pas en conflit avec la Première et/ou la Deuxième loi.

 

De nos jours, la plupart des automates n’ont plus la même apparence.  Bien sûr, on essaie encore de donner une apparence humaine à certains robots, mais dans les industries, ils ont plus souvent la forme d’un bras articulé.

                     

                                                                         Le canard de Vaucanson, un des premiers automates.

 

                                        Voici un des robots de l’équipe d’Hypérion. Voyez comment la technologie à avancée.

 

Les robots ont une importance capitale puisqu’ils peuvent effectuer des tâches difficiles, dangereuses ou même impossibles à accomplir pour un être humain comme désamorcer une bombe, s’approcher d’un cratère, d’un volcan actif, transporter des matières dangereuses, explorer le plancher océanique et même effectuer des tâches dans l’espace. C’est grâce à eux que le monde ne cesse de s’améliorer et que de nouvelles technologies peuvent être développées.

 

Qui sait, peut-être que certains d’entre eux marcheront un jour parmi nous?

 

Ariane Laroche, journaliste d’Hypérion